Les différents types de traduction

Les différents types de traduction

    Add a header to begin generating the table of contents

    Loin d’être une invention récente, la traduction a, depuis de nombreux siècles, occupé une place prépondérante dans les sociétés humaines, tant sur les plans spirituel et culturel que sur le plan économique.
    Aujourd’hui, le marché de la traduction et, plus largement, des services linguistiques, est en constante croissance. Ce processus d’accroissement continu s’explique par différents phénomènes, la formation d’une société de l’information et la mondialisation des échanges (économiques et autres) étant les principaux¹.
    Dans ce cadre, les professionnels de la traduction sont devenus des acteurs clés du monde de l’entreprise et ce, dans quasiment toutes les branches de métiers.
    Bien souvent, si les entreprises ont conscience de la nécessité et des avantages que présente une collaboration avec une agence de traduction ou un traducteur indépendant, elles ne sont que rarement au fait des différents types de traduction qui existent et de leurs spécificités, alors que ce sont des données essentielles pour obtenir des traductions de qualité, à la hauteur des enjeux.
    Dans ce dossier, AxioTrad décrypte pour vous les enjeux actuels de la traduction professionnelle et vous présente les différents types de traduction.

    ¹ Pour en savoir plus : https://www.sft.fr/fr/nos-marches

    Une rapide histoire de la traduction

    La traduction n’est définitivement pas une invention récente ! L’un des premiers travaux de traduction connus remonte au IIIe siècle avant notre ère. Il s’agit d’une traduction de l’Ancien Testament depuis l’hébreu vers le grec, réalisée par des “traducteurs” juifs.
    Quelques siècles plus tard, au IVe siècle, Saint Jérôme, aujourd’hui saint patron des traducteurs, réalise une traduction de la Bible de l’hébreu vers le latin, qui deviendra finalement le tout premier livre imprimé, la fameuse Bible de Gutenberg.
    Encore un peu plus tard à Bagdad, capitale de l’Empire arabe récemment constitué, est formé le tout premier centre de traduction, où l’on traduit de nombreux traités scientifiques et philosophiques rédigés durant l’Antiquité grecque. Nous sommes au VIIIe siècle et la traduction dépasse les mondes religieux.
    Il faudra encore attendre quelques siècles pour que la traduction se popularise et que des écrits plus nombreux et plus accessibles soient traduits dans différentes langues, en Europe principalement. Cet essor, on le doit à l’invention de l’imprimerie, qui rend les écrits (traduits ou non) beaucoup plus faciles à reproduire et donc à diffuser.
    Les textes traduits se multiplient, de même que les sujets abordés : sciences, technique, médecine, architecture, littérature, juridique… Conséquemment, les besoins en traduction deviennent de plus en plus précis et exigent des traducteurs autant de connaissances linguistiques que de compétences dans le domaine abordé : c’est la traduction spécialisée.
    Avec la révolution industrielle et l’accélération des échanges qu’elle a entraîné, les besoins en traduction n’ont fait que croître, si bien qu’aujourd’hui, le budget annuel de la Commission européenne pour ses services de traduction s’élève certaines années jusqu’à 1,5 milliards d’euros !

    Quels sont les enjeux de la traduction dans le monde actuel ?

    De la simple traduction d’un mail de commande à un fournisseur à la traduction de documents officiels, en passant par la traduction d’une campagne publicitaire, d’une notice de médicament ou d’une communication scientifique, la traduction est partout !
    Les objectifs de la traduction sont larges et concernent une très grande variété d’acteurs professionnels, à des degrés différents.
    Ces objectifs peuvent être schématiquement répartis en trois grands types enjeux principaux : assurer une communication claire et fluide, transmettre la bonne image à son public cible et accomplir diverses démarches officielles.

    Assurer une communication claire et fluide

    Le premier objectif de la traduction relève toujours de la communication, c’est son essence même. Le rôle principal du traducteur est de rendre possible les échanges entre des locuteurs de langues différentes, que ces locuteurs soient vos collègues, vos clients ou vos prospects.
    Les services d’un interprète ou d’un traducteur professionnel peuvent dès lors être nécessaires dans toutes sortes de situations : lors de salons professionnels, de réunions entre équipes basées dans différents pays, de congrès scientifiques… Autant lors de la préparation de tels évènements (gestion des mails, préparation du planning, rédaction des programmes…) que pendant et après (traduction des actes d’un colloque, traduction des communications, etc.).
    Vous pourrez également faire appel à un traducteur ou une société de traduction dans le cadre d’échanges avec vos clients ou prospects, à tous les stades de votre relation.
    Dans tous les cas, le traducteur professionnel est le garant d’une communication claire, fluide et précise entre vous et votre interlocuteur, quelle que soit sa qualité.

    Transmettre la bonne image à son public cible

    Autre enjeu essentiel de la traduction dans le monde professionnel : votre image de marque.
    La traduction approximative ou fausse d’un slogan a déjà été à l’origine de plus d’un échec commercial !
    Pourtant, éviter ce genre d’écueil est simple : il suffit de faire appel à un professionnel qualifié et de ne pas céder à la tentation de la traduction automatique qui, même si elle a ses avantages, ne remplace en aucun cas le savoir-faire d’un traducteur.
    L’enjeu de l’image ne concerne pas uniquement les marques ; tous les professionnels peuvent voir leur réputation impactée négativement par une mauvaise traduction, alors autant s’en prémunir.

    Accomplir diverses démarches officielles

    Enfin, n’oublions pas que la plupart des démarches officielles effectuées à l’étranger auprès d’administrations, tant dans la sphère professionnelle que privée, exigent de fournir des traductions (la plupart du temps des traductions certifiées, nous y reviendrons) ! Papiers d’identité, extrait de Kbis, jugement, actes notariés, diplômes… Divers documents administratifs peuvent vous être demandés.

    Traduction spécialisée : qu’est-ce que c’est ?

    Avec une telle diversité d’enjeux, de situations et de types de documents, il est tout à fait logique que se soient développés différents types de traduction : on parle de “traduction spécialisée”.
    La traduction spécialisée, par opposition à la traduction généraliste, est effectuée par un traducteur ou une traductrice qui est non seulement un professionnel de la traduction mais aussi un expert du domaine en question. Ce professionnel connaît aussi bien les rouages de la langue cible que la terminologie et les concepts spécifiques au sujet dont traite le document à traduire.
    Il garantit donc à la fois la justesse de la traduction et la précision du propos, c’est un partenaire clé dans de très nombreux domaines d’activité. Les textes traduits par un traducteur spécialisé sont généralement rédigés par et adressés à des experts.
    Le traducteur généraliste à l’inverse n’est, comme son nom l’indique, pas spécialisé. Il est donc capable de traduire des textes traitant de n’importe quel sujet ou presque, tant qu’ils restent généralistes, c’est-à-dire plutôt adressés au grand public. Il est également un allié de choix des entreprises, pour des missions différentes.

    Le profil idéal du traducteur spécialisé

    Être un bon traducteur ne suffit pas à être un bon traducteur spécialisé !
    Pour exercer ce métier exigeant, il faut disposer d’une réelle expertise dans le domaine de spécialisation ; on ne peut pas se contenter de quelques recherches sur internet. En conséquence, la plupart des traducteurs spécialisés sont d’abord des professionnels de leur secteur de spécialisation. Par exemple, un traducteur spécialisé en architecture et construction est souvent lui-même architecte ou, a minima, a fait ses études dans cette branche.
    En plus de cette expertise métier, le traducteur spécialisé doit être un excellent professionnel des langues, dûment formé et diplômé, qui traduit vers sa langue maternelle. Si vous avez besoin de traductions de documents financiers du français vers l’allemand, vous devrez rechercher un traducteur spécialisé en finance, dont la langue maternelle est l’allemand.

    A chaque projet son type de traduction

    Voici, en quelques mots, les principaux types de traduction spécialisée. Grâce à ces rapides présentations, vous devriez y voir plus clair et savoir précisément à quel professionnel vous adresser en fonction de votre projet de traduction.

    La traduction technique

    La traduction technique est une spécialité que l’on peut rencontrer dans quasiment tous les domaines, dès lors qu’il est nécessaire de faire traduire des textes à vocation technique comme un mode d’emploi, un brevet, un manuel, un catalogue, un dessin technique, des logiciels…
    Les professionnels de l’ingénierie sont très souvent amenés à travailler avec un traducteur technique ou une agence de traduction spécialisée, mais ce ne sont pas les seuls, loin de là ! Cette spécialité est également très utile en architecture pour la traduction de CCAP, de notices environnementales ou architecturales, de dossiers de presse, etc.
    Ajoutons enfin le secteur de l’informatique, toutes branches confondues, où les besoins en traduction technique sont extrêmement nombreux : traductions de notices d’utilisation, de logiciels, de recherches, d’articles, de bases de données…

    Traduction technique

    La traduction scientifique

    La traduction scientifique est principalement utile dans le cadre de la communication entre chercheurs : traduction d’articles scientifiques, d’actes de colloques, de comptes-rendus de recherche, de manuels, de conférences…
    Il est évidemment primordial, dans ce cadre, d’assurer une traduction précise des documents, raison pour laquelle les traducteurs scientifiques sont souvent chercheurs eux-mêmes, ingénieurs ou étudiants.

    La traduction médicale et pharmaceutique

    Proche de la traduction scientifique par son niveau d’exigence, la traduction médicale et pharmaceutique revêt cependant une difficulté supplémentaire : la prise en compte des patients.
    En effet, selon le type de document à traduire, le traducteur médical ou pharmaceutique doit soit rédiger pour des patients directement, soit pour des professionnels médicaux qui prennent en charge les patients.
    Dans tous les cas, la traduction doit être rigoureusement exacte et parfaitement claire, une seule ambiguïté de vocabulaire, erreur de transcription ou incompréhension (due à une mauvaise connaissance des systèmes de mesure par exemple) pouvant mener à de graves conséquences.

    La traduction commerciale ou marketing

    Le monde du marketing et de la communication est bien sûr très demandeur de traductions : difficile de développer une marque à l’étranger sans traduire ses supports de communication !
    Les enjeux de la traduction sont décuplés par ceux de la communication : il faut non seulement traduire le message mais, en plus, parvenir à conserver le ton et l’esprit du texte publicitaire. Bien souvent, le traducteur marketing est amené à inventer une phrase équivalente dans la langue cible car une traduction littérale n’aurait en aucun cas le même impact. On parle dans ce cas de “transcréation”, un exercice à mi-chemin entre la traduction et la création.
    Au sein de la traduction marketing, certains traducteurs poussent leur spécialisation un peu plus loin, notamment pour travailler avec l’industrie du luxe et de la cosmétique, dans lesquels les codes sont encore différents.

    La traduction juridique

    La traduction juridique concerne, comme son nom l’indique, la traduction de documents juridiques divers et variés, notamment celle de contrats de distribution, de vente de produits ou de services, de pactes d’associés, de décisions judiciaires, d’actes notariés, etc.
    Compte tenu de la sensibilité propre à ce type de documents, le traducteur juridique joue un rôle clé pour le monde judiciaire, les études, ou l’entreprise et doit faire preuve d’une très bonne connaissance de la terminologie adéquate dans la langue source comme dans la langue cible.
    Il doit également se renseigner sur les contextes politiques, économiques et le droit comparé, des pays d’origine et de destination des documents en question afin d’en faire une traduction de qualité.
    Le public auquel on s’adresse est influencé par le contexte dans lequel il évolue. Conséquemment, un public évoluant dans un contexte différent du public auquel est adressé le texte original ne recevra pas le message de la même manière, le traducteur juridique doit donc s’assurer de maîtriser cet aspect pour que toutes les parties comprennent parfaitement les documents juridiques.

    traduction juridique

    La traduction financière

    Essentielle au bon fonctionnement de notre économie mondialisée, la traduction financière est pourtant peu connue du grand public.
    Qu’il s’agisse du développement à l’étranger de structures financières telles que des banques, de la communication entre institutions de différents pays, de la mise en œuvre de règles financières internationales ou encore de la gestion de marchés financiers, les traductions sont tout simplement incontournables.
    Les documents financiers à traduire sont extrêmement nombreux : offre de services bancaires à destination des particuliers, rapports fiscaux, déclarations de résultats, comptes d’entreprises…
    Comme pour la traduction commerciale ou scientifique, il n’est pas rare que les traducteurs financiers soient spécialisés sur un domaine encore plus précis, par exemple banque et assurance ou économie internationale.

    La traduction touristique ou culturelle

    Pouvoir proposer des traductions multilingues de qualité est essentiel pour les acteurs du tourisme et de la culture, autant pour le développement de leurs offres que pour l’expérience de leurs clients.
    Entre rigueur historique et émotions, les contenus touristiques et culturels doivent être traduits par un professionnel qui a une excellente connaissance des particularités culturelles du public-cible, en plus, bien sûr, d’une parfaite maîtrise de la langue.

    La traduction de site web

    La traduction de site web est un exercice bien particulier en raison des enjeux de communication d’une part et de visibilité d’autre part.
    Les sites internet doivent en effet parler à deux types de lecteurs bien différents : les internautes et les robots d’indexation des moteurs de recherche, qui se chargent de référencer les pages web parmi les résultats de recherche.
    De fait, le texte original doit déjà se plier aux exigences et bonnes pratiques du SEO (Search Engine Optimisation – l’optimisation pour les moteurs de recherche) dans sa propre langue, ce qui implique de privilégier certains termes, d’adopter une structuration particulière, etc. ; exigences et bonnes pratiques qui varient d’une langue à une autre.
    Le traducteur spécialisé en traduction de site web doit donc être capable de proposer une traduction de qualité du texte source mais doit en plus s’assurer que sa version respecte les règles du SEO propres au pays de destination.

    La traduction littéraire

    On parle de traduction littéraire lorsqu’il est question de traduire des œuvres littéraires : romans, nouvelles, pièces de théâtre, poésie… L’exercice est délicat pour le traducteur qui doit, en plus de transmettre le sens du texte original, parvenir à retranscrire le style unique de l’auteur, son phrasé, le rythme du texte, éventuellement les rimes et le mètre des vers.
    Cela demande un talent particulier et un immense vocabulaire dans la combinaison linguistique de travail.

    La traduction audiovisuelle

    La traduction audiovisuelle a connu un important essor avec le développement galopant des films et séries, et d’autant plus avec l’avènement des plateformes de streaming qui proposent une quantité astronomique de contenus, sous-titrés en plusieurs langues.
    Le but principal du traducteur spécialisé dans l’audiovisuel est d’optimiser l’accessibilité de films, séries, documentaires et autres programmes pour un public cible. Il doit être en mesure de travailler sur des sujets très variés, qui peuvent être assez pointus. Il faut aussi réussir à transcrire l’émotion, quelle qu’elle soit, en trouvant la traduction la plus adaptée à chaque situation tout en restant concis.

    La traduction de supports de formation

    Essentiel à un bon apprentissage, le contenu textuel d’une formation, en ligne ou non, doit répondre à de nombreuses exigences, en particulier en termes de clarté et de pédagogie.
    Cela est aussi le cas en ce qui concerne sa traduction ; elle doit répondre aux mêmes critères et s’adapter à sa cible pour être aussi efficace que la version originale.
    Traduire des supports de formation est donc une activité qui implique des compétences particulières en plus de la bonne maîtrise de la langue cible. A cette première difficulté s’ajoute celle, plus technique, des formats des fichiers à traduire : diaporama, vidéo, animations… Il faut pouvoir travailler sur différents logiciels pour répondre aux besoins variés des clients.

    Le cas de la traduction assermentée

    Le cas de la traduction assermentée (ou certifiée) est légèrement différent. Ce n’est pas une traduction spécialisée au sens où le traducteur dispose d’une expertise dans un domaine spécifique, par exemple la médecine, le marketing ou encore la littérature. Mais il s’agit néanmoins d’un type de traduction différent de la traduction “simple”.
    La traduction assermentée est une traduction réalisée par un traducteur assermenté, c’est-à-dire qui a prêté serment auprès d’une instance judiciaire (Cour d’Appel ou autre) et qui est, à ce titre, reconnu comme un expert judiciaire.
    Les traductions assermentées, aussi appelées “traductions certifiées”, sont des documents dont la valeur légale est la même que leurs originaux ; la traduction certifiée d’un diplôme à la même valeur que sa version originale.
    Le recours aux traductions assermentées se fait principalement dans le cadre de démarches administratives ou judiciaires personnelles ou professionnelles.
    Les documents pouvant nécessiter les services d’un traducteur assermenté sont variés : acte de naissance ou de mariage, extrait de casier judiciaire, relevé de notes, diplôme, contrat, acte notarié, jugement… Ou tout autre document officiel.
    Ce professionnel du monde de la traduction peut aussi être amené à travailler avec un tribunal et/ou des policiers lors d’enquêtes ou procès, pour la traduction de pièces du dossier, de procès-verbal d’interrogatoire, etc.

    Comment trouver un traducteur spécialisé ?

    Trouver le bon traducteur pour son projet n’est pas toujours facile, a fortiori lorsque l’on a besoin d’un professionnel spécialisé et/ou de traduire vers une langue rare.
    A moins de s’appuyer sur une recommandation de son réseau, il faudra prendre le temps de sélectionner puis comparer divers profils de traducteurs freelance ce qui, évidemment, peut prendre beaucoup de temps.
    L’autre option qui s’offre à vous est de travailler avec une agence de traduction spécialisée, dont la mission principale est, justement, de trouver le bon traducteur pour chaque projet.
    L’une des forces de l’entreprise de traduction spécialisée est indéniablement son réseau de traducteurs. Elle connaît le domaine d’expertise et les sensibilités de chacun de ses collaborateurs, ce qui lui permet de trouver le profil parfait pour chaque mission.
    En tant qu’intermédiaire entre vous et le traducteur, l’agence de traduction se charge aussi des aspects administratifs de la collaboration : délais, devis, facturation, répartition des tâches… Vous bénéficiez de l’expertise linguistique d’un traducteur expérimenté et, en plus, de l’expertise métier de professionnels du secteur de la traduction pour toute la gestion de projet.
    Si votre entreprise a un besoin récurrent de traductions de qualité, travailler avec une agence vous permettra de déléguer un maximum de tâches tout en tirant avantage d’une collaboration sur le long-terme.

    Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir à propos des différents types de traduction ! Vous devriez y voir plus clair lors de vos prochains projets de traduction.
    Si vous souhaitez poursuivre la lecture, rendez-vous sur notre blog, nous y avons abordé de nombreux sujets en lien avec le monde de la traduction : l’origine des langues, des conseils pour trouver le bon traducteur, des articles plus précis à propos de la traduction scientifique ou marketing

    Besoin d’une traduction spécialisée de qualité ? Contactez-nous ! L’équipe d’AxioTrad est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous aider à faire avancer votre projet de traduction.
    Sur simple demande, nous vous proposons un devis de traduction gratuit et personnalisé.

    Articles associés

    Les différents types de traduction

    Les différents types de traduction

    Loin d’être une invention récente, la traduction a, depuis de nombreux siècles, occupé une place prépondérante dans les sociétés humaines, tant sur les plans spirituel