Traducteur interprète

Traducteur ou interprète ? Quelles différences ?

Contrairement à ce que l’on a l’habitude de lire, d’écrire et de penser, le métier de traducteur-interprète n’existe pas !

Il s’agit d’une confusion entre les métiers de traducteur d’une part et d’interprète d’autre part qui, s’ils sont certes proches, se distinguent néanmoins sur de nombreux points.

Pour mieux cerner et définir vos besoins de traductions ou interprétation ou simplement pour votre culture générale, découvrez les principales différences entre traducteurs et interprètes, deux professionnels des métiers de la traduction.

Traducteur professionnel : le spécialiste en traduction écrite

Le métier de traducteur est relativement bien connu du grand public, mais rares sont ceux et celles à réellement savoir quelles sont les missions de ce professionnel des langues étrangères. AxioTrad fait le point pour vous sur le travail de l’expert traducteur.

Quelles sont les missions d’un traducteur ou d’une traductrice

Le traducteur est un professionnel dont l’expertise lui permet d’effectuer une traduction fidèle d’un document dans une langue étrangère. La plupart du temps, le traducteur traduit vers sa langue maternelle car c’est celle qu’il connaît le mieux, et maîtrise une ou plusieurs autres langues.

Ainsi, vous trouverez des traducteurs français, portugais, anglais, italiens, etc. qui proposent la traduction de documents rédigés en roumain, en espagnol, en allemand, en ukrainien, en bulgare… Toutes les combinaisons de langue sont possibles, et vous pourrez également faire une demande de traduction multilingue auprès d’une agence de traduction, qui saura regrouper les compétences de plusieurs traducteurs freelance pour votre projet.

Par ailleurs, être traducteur implique d’avoir une excellente connaissance du sujet dont le document traite afin de garantir que les documents traduits transmettent exactement le message du document original. Cela explique l’existence de services de traduction spécialisée avec, par exemple, un traducteur juridique, un traducteur scientifique, un traducteur touristique

Au-delà de ces critères, le traducteur est amené à travailler sur différents types de documents et dans des cadres différents : traduction de site internet, de contrats de travail ou commerciaux de supports touristiques, de notices techniques

Ajoutons également le cas particulier des traducteurs assermentés, qui ont le statut d’experts judiciaires et qui sont les seuls à pouvoir réaliser la traduction assermentée de documents officiels (état-civil, actes notariés, diplômes, relevé de notes…).

Dans quels cas faire appel à un traducteur ?

Vous l’aurez compris, le traducteur professionnel peut remplir de très nombreuses missions, et notamment dans un cadre commercial. Il s’agit en effet d’un partenaire privilégié pour développer les activités d’une entreprise à l’international. Depuis la traduction d’une fiche produit à celle des contrats de travail d’une antenne à l’étranger, le traducteur est votre meilleur allié.

Certaines situations, personnelles ou professionnelles, exigent de faire appel aux services d’un traducteur assermenté dont la mission est de garantir l’authenticité et la conformité du document traduit.

Interprète professionnel : spécialiste en traduction orale

La principale différence entre un interprète et un traducteur est le format de ses traductions. L’interprète traduit de l’oral vers l’oral, alors que le traducteur travaille le plus souvent de l’écrit vers l’écrit.

Les principales missions d’un ou d’une interprète

Le travail de l’interprète est tout à fait différent de celui d’un traducteur et fait appel à des compétences autres, notamment la capacité à traduire de manière simultanée ou presque un discours ou une conversation.

On distingue l’interprétation simultanée, c’est-à-dire la traduction instantanée d’un discours en cours, de l’interprétation consécutive, qui, elle, se fait immédiatement après le discours en question. Dans tous les cas, l’interprète travaille généralement sans dictionnaire, sans script et sans document de référence, il doit maîtriser à la perfection les deux langues en jeu, celle d’origine et celle de destination.

L’enjeu est de pouvoir transmettre parfaitement le sens du discours d’origine tout en l’adaptant aux spécificités de la langue-cible, en tenant autant compte des expressions idiomatiques que des règles linguistiques ou grammaticales.

Dans quels cas faire appel à un interprète ?

Toute situation qui nécessite de faire effectuer une traduction orale en direct implique de faire appel à un interprète professionnel. Il peut s’agir d’une interprétation de conférence, d’une réunion, d’un reportage en direct, d’une consultation médicale…

Dans certains cas, notamment dans un cadre judiciaire ou pour des échanges à caractère officiel, il faut faire appel à un interprète assermenté.

Traduction et interprétation : un objectif et des compétences communes

Si l’interprétariat et la traduction sont effectivement deux métiers bien distincts, force est de constater qu’ils partagent tout de même un certain nombre de caractéristiques, ce qui explique d’ailleurs qu’ils soient si souvent confondus.

Le premier point commun qu’il est important de souligner est l’objectif des interprètes et traducteurs : créer un pont entre deux interlocuteurs qui ne parlent pas la même langue, à l’oral ou à l’écrit. Le traducteur, autant que l’interprète professionnel, franchit la barrière de la langue et permet de faire passer des messages d’une langue-source à une langue-cible.

Les traducteurs professionnels partagent également des qualités avec les interprètes professionnels, à commencer par leur importante flexibilité et capacité d’adaptation car la traduction comme l’interprétariat exigent une très bonne connaissance des cultures associées à chaque langue, connaissance qui s’acquiert souvent grâce à des séjours longs et répétés à l’étranger.

De plus, effectuer des traductions, qu’elles soient orales ou écrites, implique d’être fin connaisseur des règles linguistiques de plusieurs langues, et il n’est pas rare qu’un interprète ou un traducteur ait choisi une spécialisation (traduction technique, médicale, commerciale…) tant il faut être précis pour assurer un service de traduction de qualité.

Comment trouver un traducteur et/ou un interprète ?

La première étape pour trouver un traducteur et/ou un interprète est de faire le point sur vos besoins : avez-vous besoin d’une traduction orale ou écrite ? D’une traduction certifiée ? D’une traduction multilingue ?

Lister vos exigences vous permettra d’orienter votre recherche dans la bonne direction dès le départ !

Ensuite, selon ce que vous avez à faire traduire, vous pourrez choisir de vous adresser à un interprète ou traducteur indépendant, ou bien à un cabinet de traduction.

Cette seconde option est souvent privilégiée, en particulier par les professionnels, parce qu’elle permet de gagner du temps tout en étant la garantie d’obtenir une traduction effectuée dans les règles de l’art et de qualité professionnelle.

Retrouvez d’autres conseils sur notre blog et bénéficiez d’une expertise professionnelle pour toutes vos traductions avec AxioTrad !

Partager sur :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles associés

GDPR

Traduction de vos documents RGPD

Depuis le 25 mai 2018, toutes les entreprises européennes ont l’obligation d’être en conformité avec le règlement général sur la protection des données. En tant